lundi 28 avril 2014

C'est bon, mais c'est chaud d'Antoine de Caunes



Le livre :

C'est bon mais c'est chaud ! D'Antoine de Caunes, aux éditions J'ai Lu, 253 pages, 7 € 80.


Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat avec les éditions J'ai Lu
On ne présente plus Antoine de Caunes, mais en tant qu'auteur, c'est moins certain car voici la réédition d'un de ses romans. 
Comme je suis curieuse, je me suis lancée et en plus, c'est un polar !


Le pitch :

Quand un magnat du café fait appel au valeureux Sam Murchison pour qu'il retrouve sa fille, le sang de notre truculent détective privé ne fait qu'un tour. Une fille à papa qui fugue avec un rocker déjanté ? Sam compte ramener l'effrontée à sa maman en un tournemain, avec un coup de pied aux fesses en prime. Très vite, il s'aperçoit qu'il a affaire à de jeunes minets pas si inoffensifs que ça. L'enquête est à peine commencée que les cadavres s'amoncellent. 
Mais il en faut beaucoup plus pour déstabiliser Sam à qui, décidément, rien ne fait peur.


Ce que j'en pense :

Ambiance "Nestor Burma", mais à New-York s'il vous plait. Oui, c'est à cela que j'ai immédiatement pensé en débutant ma lecture. C'était très à la mode il y a quelques 15-20 ans en arrière. Le côté sombre du privé, les lumières tamisées, la porte du bureau vitrée, la secrétaire, le whisky et les clopes. Un genre qui ne m'a jamais fasciné, je l'avoue. 

Le style est plein de gouaille. C'est cliché, mais le ton est parfait. Il n'en fallait pas un autre. Et puis, cela va si bien à Antoine de Caunes. D'ailleurs en lisant j'avais presque l'impression d'entendre sa voix me lire le texte. 

Les personnages eux aussi sont des stéréotypes. Je n'en suis pas surprise, j'aurai été trop déçue si cela n'avait pas été le cas et pourtant, je le répète, je ne suis pas fan de cette ambiance. comme quoi ! 

Heureusement, il y a de l'action. 
Ça tire, ça canarde même ! On casse des chambres d'hôtel, on saccage des bureaux, on intimide, on persuade, on se jauge, on se venge, on torture un peu... Bref, on ne reste pas les bras croisés à attendre que cela tombe tout cuit. Et c'est tant mieux car comme Sam, attendre, patienter, ce n'est pas ma tasse de thé. 

On ne s'ennuie pas et durant ce roman, on se prend à sourire, presque à rire tellement les remarques de Sam sont là juste pour nous les lecteurs. Il nous narre cette histoire comme si on était à côté de lui. 
Roman policier qui dénote un peu dans ce qui se fait aujourd'hui et au lieu de le desservir, c'est un plus. Être différent, c'est se démarquer et moi j'aime ! 


Et s'il fallait mettre une note : 15 / 20.



2 commentaires:

zazy a dit…

Je ne savais pas que c'était également un auteur de polar.
Tu as l'air d'avoir passé un bon moment et c'est le principal

Emeralda a dit…

Moi non plus je ne le savais pas et oui, je te confirme que c'était une bonne lecture. C'est vraiment un touche à tout cet homme là !

Rendez-vous sur Hellocoton !