jeudi 25 octobre 2012

Sagan et fils de Denis Westhoff



Le livre : 

Sagan et fils de Denis Westhoff chez Stock, 253 pages,19 € 00.


Pourquoi cette lecture : 

Autant que je puisse m'en souvenir, il me semble bien que j'ai découvert l'existence de cet ouvrage lors de la saison 2011-2012 de l'émission littéraire "La grande librairie" sur France 5. 
Intriguée, j'ai mis dans un petit coin de ma mémoire ce titre. Et il y a peu, je l'ai trouvé dans les rayonnages de la médiathèque en bas de chez moi. J'ai eu envie de lire la vérité d'un fils pour sa mère que sa légende occulte presque. 


Le pitch : 

Françoise Sagan est morte le 24 septembre 2004. Elle laisse une dette fiscale de plus d'un million d'euros et une oeuvre, composée d'une trentaine de romans et d'une dizaine de pièces de théâtre, sur le point d'être purement et simplement liquidée. Sagan est en passe de disparaître deux fois quand Denis Westhoff, son fils unique, décide, en 2006, d'accepter cette succession empoisonnée, hors norme. 
Un vrai parcours du combattant qui le conduit à repasser sur les traces de ce « charmant petit monstre », né sur la scène littéraire et médiatique en 1954 par la grâce de son premier roman, Bonjour tristesse.Il réalise alors que la femme publique que l'on a dit si prodigue avec son argent, aimant vivre dangereusement et de préférence à cent à l'heure, lui est longtemps restée inconnue. Lui a été aimé et élevé par une mère qui a pris soin de le protéger des éclats de sa légende d'écrivain-star. 
L'envie de remettre les points sur certains i, de dire les choses telles qu'il les a vues, entendues, et non pas telles qu'on a bien voulu les interpréter, grandit peu à peu en lui. En repassant par certains lieux, en se remémorant des anecdotes, des moments forts, gais ou douloureux, des conversations intimes, en dessinant les portraits de ceux qui ont vraiment fait partie du cercle Sagan, dont ses grands-parents Quoirez ou encore son père, l'anticonformiste Robert Westhoff, il éclaire d'une lumière totalement inédite l'une des figures majeures de la littérature française. Ce livre n'a pas pour ambition de dire la vérité sur Sagan, mais une vérité. 
Celle d'un fils qui ose enfin dire, avec bonheur et liberté, ce qu'il a vécu auprès d'une mère pas tout à fait comme les autres.


Ce que j'en ai pensé : 

Je ne suis pas une fan de l'écriture de Sagan, je n'ai d'ailleurs lu que deux livres d'elle. Ce que j'ai eu envie de découvrir et de comprendre, c'est qui elle était réellement et pourquoi sa légende a complètement occulté sa nature, celle d'une femme et d'une mère presque comme les autres au départ. 
Certes je suis largement prévenu par ce fils qui se lance à son tour dans l'écriture qu'il ne m'apportera pas toute LA vérité. Il ne parlera que ce qu'il sait, connait et donnera sa version. Mais même tronquée, même légèrement faussée par le jeu de la mémoire, c'est ce que je veux lire. Une version humaine d'un personnage de légende.

Ce livre m'a beaucoup plu car même si pour ma part Françoise Sagan n'était qu'une icône, avec ses légendes, un écrivain de talent, mais peu connu (pour moi, grand inculte de tant de choses), j'ai appris à la découvrir, son univers, sa façon de vivre, de penser l'existence, ses valeurs. Je me rends même compte que je partage beaucoup plus les siennes que celles de certains de mes contemporains.

Denis Westhoff s'en sort avec les honneurs pour un exercice pas si facile et il est indéniable qu'il sait écrire (cela se transmet dans les gènes ???). Sans rien nous dévoiler de vraiment impudique (on n'est pas gêné par ses révélations, on les accueille très simplement car elles ne sont pas là pour choquer ou faire vendre, mais pour expliquer, donner des éléments pour mieux saisir qui était Françoise Sagan), il va au fond des choses, il lève le voile, dément les fausses rumeurs ou les pures allégations de certains. 
On ne s'ennuie pas durant cette lecture qui au contraire vous brosse aussi un portrait de toute époque révolue aujourd'hui. C'est frais et pourtant terre à terre parfois. 

Je ne prétends pas tout connaître de Françoise Sagan aujourd'hui, mais au moins, je saisis mieux qui elle pouvait être et indéniablement la prochaine fois qu'un de ses livres tombera entre mes mains, j'en aurai une lecture toute autre. 
A découvrir ! 


Et s'il fallait mettre une note : 15 / 20 

2 commentaires:

majanissa a dit…

Je serai bien tentée par ce livre. J'avais lu "avec mon meilleur souvenir", Sagan vue par Sagan et elle m'était devenue insupportable comme femme alors que j'apprécie l'auteur. Qui sait, je pourrai peut être la redécouvrir avec ce livre.

Emeralda a dit…

C'est tout ce que je te souhaite en tout cas. ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !