mercredi 17 octobre 2012

Moi l'indien - Partie 1 : Les enfants de 2100 d'Alexis S.Z



Le livre : 

Moi l'indien - Partie 1 : Les enfants de l'an 2100 d'Alexis S.Z, disponible uniquement en format ebook (sur amazon.fr : ici)

Important : du 20 au 23 octobre 2012, soit dans 3 jours, la première partie de Moi l'Indien sera téléchargeable gratuitement sur Amazon


Pourquoi cette lecture : 

J'ai tout simplement été contactée par mail par l'auteur lui-même qui m'a proposé un partenariat. Ma curiosité fut comme souvent piquée et j'ai accepté. 


Le pitch : 

En 2100 sur les routes de l’hexagone, l’imprévu est toujours au rendez-vous pour les petits fugueurs. Pour le meilleur comme pour le pire...

Moi L’indien conte les (més)aventures d’Emilie et Benjamin, deux enfants d'une douzaine d'années perdus dans le monde des grands. De rencontres en courses-poursuites, d’espoirs en abîmes, les deux enfants poursuivront une ambition folle, un rêve qu’il n’est pas permis d’avoir.

Partie I, Les enfants de l’an 2100 :

Benjamin le parisien profite de la nuit pour faire les quatre cents coups. Emilie la provinciale s'ennuie ferme face à une mère qui la délaisse. En eux gronde une colère risquant de s’embraser pour ne plus jamais s’éteindre. Pourtant, les enfants vivent loin l’un de l’autre et ne se connaissent pas. Rien ne semble les prédestiner à se rencontrer. A moins que le hasard, ou bien un ange, n’en décide autrement...


Ce que j'en ai pensé : 

Conte futuriste, le récit se déroule en 2100, ce qui est à la fois loin et proche dans le temps. Les progrès technologiques peuvent avoir été importants durant ces 88 ans qui se sont écoulés, mais la nature humaine reste la même au fond. Les deux jeunes protagonistes nous en donne même la preuve très vite et finissent par nous en convaincre tout à fait par la suite si besoin en était. 

L'écriture est assez banale, pas désagréable à lire, mais je n'ai pas senti de véritable style distinctif émerger. Le temps fera peut-être son oeuvre car devenir un auteur ne se fait pas en un clin d'oeil et sans doute suis-je moi-même de plus en plus exigeante afin d'être surprise (le syndrome du gros lecteur un peu trop blasé). Je tiens à signaler que la version que j'ai lu a été par la suite modifiée et corrigée par l'auteur donc la nouvelle mouture du texte ne peut être que meilleure.

J'ai regretté aussi le ton un peu trop familier employé et le fait que beaucoup d'éléments du récit tourne autour de la sphère sexuelle. 
Je ne suis pas prude, mais avec de jeunes protagonistes que l'intrigue nous donne, je ne pensais pas trouver autant cette problématique des relations homme/femme. J'ai été donc étonnée, un peu dérangée, sans être choquée à outrance non plus car, même en 2100, les pré-ados et les ados restent les mêmes. Le sexes les travaille pas mal, les rendent pas vraiment fins dans leurs raisonnements et encore moins dans leurs attitudes, faits ou gestes. C'est ainsi depuis la nuit des temps.

Mon plaisir de lecture est monté petit à petit au fil des pages même si le démarrage fut un peu long.  Comme quoi, il faut parfois laisser sa chance à un texte qui ne demande que cela, vous surprendre. 



Et s'il fallait mettre une note : 11 / 20


0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !