mardi 9 octobre 2012

Quel voyou ! d'Anna Haze



Le livre : 

Quel voyou d'Anna Haze (Oxana Zaiak, illustratrion), 18 pages, 2€28. (âge :  7-11 ans)
Format numérique exclusivement (PDF).


Pourquoi cette lecture : 

Tout s'est passé par mail. Une recherche de lecteurs pour des ebooks destinés au jeune public et hop, me voilà avec mes Pestouilles embarquées dans cette petite aventure. Car la lecture, c'est de mère en filles ! Même si le papa n'est pas en reste, mais son emploi du temps professionnel l'handicape grandement pour le coup.


Le pitch : 

Dans un joli lotissement, tout neuf, vit une communauté de chats. Tout allait très bien quand s'annonce l'arrivée prochaine d'un nouveau résident.
Qui est-il ? Que fait-il dans la vie ?
On murmure que cela pourrait être un bandit !!!! 


Ce que nous en avons pensé : 

Pour une fois, je ne vais pas être la seule à donner mon avis sur cette lecture car chacune à notre tour ou ensemble, nous avons lu cet ouvrage sur nos ordinateurs respectifs ou liseuse. 
Les lectrices étaient donc : 
- Pestouille n°1 : presque 10 ans
- Pestouille n°2 : 7 ans en novembre prochain
Et moi-même, maman de 37 piges.
Trois avis en un, c'est pas merveilleux ?

La couverture est sobre, mais le blanc qui prédomine est fortement contrasté par les 4 portraits de chats, hauts en couleur. En amoureuses des chats, on était déjà un peu conquise. 

L'intrigue débute en douceur. L'illustration colle bien au récit et apporte un réel plus pour les plus jeunes lecteurs comme pour ma Pestouille n°2. Elle découvre aussi des mots nouveaux à lire. C'est un excellent exercice de lecture surtout si maman est là pour seconder un peu ou faire répéter les termes les plus complexes.

Par la suite, l'intrigue se peaufine, lentement, sans doute pour ne pas brusquer les jeunes lecteurs encore une fois. Pas de lenteur ou de lourdeur à déplorer néanmoins. Cela sonne juste. Tout est à sa place.

Dès la troisième page du récit, on aborde une problématique importante : les préjugés. Les enfants, s'ils ne savent pas forcément les nommer ainsi, mais comprennent en revanche très vite de quoi il retourne. Parfois, on sort quelques instant de l'histoire pour raconter une anecdote réelle, une de ces petites aventures qui arrivent à nos têtes blondes dans leur vie scolaire ou sportive. Un bon moyen d'échanger des idées, de parler, de nouer le dialogue et d'expliquer comment faire dans tel ou tel cas.
Vient après les méfaits de la rumeur qui a révolté ma Pestouille n°2. Elle parlait aux autres chats du quartier qui ne faisait que suivre les dires du chat noir. Pas un ne faisait le moindre petit effort envers le nouvel arrivant.  Le moins que je puisse dire, c'est qu'elle y a mis du coeur. Ma Pestouille n°1 fut plus laconique, mais non moins cinglante envers eux : "Ils sont idiots et ne pas les connaitre n'est pas une grande perte !". Et vlan ! 
La méchanceté gratuite fit mal aux filles. Ma grande en a été victime et les blessures se sont un peu réouvertes. Pas pour longtemps car elle sait maintenant un peu mieux réagir face à elle, même si ce n'est pas facile. Encore une fois, l'intrigue nous a permis de reparler de tout ceci et ma seconde Pestouille n'a pas hésité à participer au débat ! 

On a beaucoup apprécié les illustrations très colorées, un peu naïves parfois, mais qui jouaient leur rôle à la perfection. Ce côté imparfait, ce n'était pas un défaut bien au contraire. C'était plus vivant, plus facile de s'y projeter dedans. 

Avec ce livre court, mais original car il sort des grands sentiers de la distribution de la littérature pour enfant, on apprend beaucoup de chose à l'image du chat blanc ou du chat roux au contact avec le chat gris nouvellement arrivé. 
Soyons curieux et n'hésitons pas à regarder en dehors des grandes enseignes qui monopolisent un peu trop notre attention. Des petits trésors se cachent ici ou là ! 
Ce livre à tout d'un grand, on est trois lectrices différentes à vous le recommander chaudement. 


Et s'il fallait mettre une note : 17 / 20 

2 commentaires:

Christophe C a dit…

Bonsoir
Dans un autre registre comment fais-tu pour que tes chats s'entendent un peu.
Depuis peu nous avons un chaton de 3 mois et notre chatte de 10 ans n'est pas franchement gentille. Elle attend que le chaton soit dans un coin sans échappatoire pour l'attaquer...
La pitchounne ne veut plus aller dans la caisse (alors qu'au début ça allait)

Emeralda a dit…

Pas facile la cohabitation. Mes fauves ne s'aiment pas tous les jours !!!!!
J'ai eu moins de soucis quand Chips est arrivé car après 2 jours de rejet total, Celina a retrouvé son instinct maternel et s'est occupé de lui jusqu'à ce qu'on le castre. Là, ce fut de nouveau le rejet.
Maintenant j'en suis plus à une cohabitation nécessaire, parfois courtoise, mais pas plus.

Ta chatte doit avoir peur de se faire rejeter avec l'arrivée de cette petite rivale. Elle lui impose sa domination et aimerait la voir partir. Cela devrait se tasser avec le temps.
Pour les soucis de caisse, essaie d'en mettre une seconde (j'en ai deux chez moi) dans un autre lieu facile d'accès pour ta miniature.
Essaie aussi de leur délimiter une zone pour chacune (elles vont finir par se partager le territoire). Elles seront plus tranquilles et donc plus apaisées.

N'hésite pas non plus à en parler avec ton vétérinaire si cela va trop loin.

Amicalement

Rendez-vous sur Hellocoton !