jeudi 12 juillet 2012

une sacrée mamie, tome 2 de Yoshichi Shimada et Saburo Ishikawa


Le livre : 

Une sacrée mammite, tome 2 de Yoshichi shimada et Saburo Ishikawa, aux éditions Delcourt, 7€99, 218 pages.



Pourquoi cette lecture : 

J'avais apprécié le premier tome et donc je poursuis cette découverte grâce au fond de la médiathèque en bas de chez moi. Pourquoi se priver ?



Le pitch : 

Cela fait maintenant deux ans qu'Akihiro a emménagé chez sa grand-mère, dans la petite ville de Saga. La vie à la campagne, un peu rugueuse, n'est pas tous les jours facile. C'est toutefois dans la bonne humeur que le jeune garçon grandit, sous le regard attentif de sa super mamie ! Mais parfois, Akihiro ne peut s'empêcher de penser à sa mère restée à Hiroshima. Avec cette adaptation en manga d'un roman autobiographique qui a réveillé dans le coeur des Japonais les souvenirs d'un passé où les relations étaient plus humaines, Saburo Ishikawa réussit à nous décrire un monde rural à la fois rude et solidaire, mais aussi plein d'affection.


Ce que j'en ai pensé : 

J'ai retrouvé avec plaisir Akihiro et sa grand-mère. Je crois que je me suis attachée à eux car même démunis de presque tout, ils savent prendre la vie du bon côté et je trouve cela magnifique. On devrait vraiment prendre exemple sur eux. Je suis la première à non pas me plaindre, mais à râler pas mal. Pourtant, j'en possède bien plus qu'il ne m'en faut le plus souvent. Pfff, c'est sans nul doute notre société de consommation qui veut cela, mais rien ne nous empêche de ne pas suivre son diktat ! 

On peut rire, sourire, pleurer, être effrayer avec toutes les petites aventures de nos amis. 
Le plus touchant, c'est que dans l'ensemble presque tout est véridique puisque nous sommes dans une récit à peine transformé et inspiré de la réalité. 
cela se lit sans effort, c'est agréable et pleins d'émotions. Je pense qu'il serait dommage de passer à côté.
De plus je pense que cela pourrait être une très bonne approche pour celles et ceux qui ne connaissent pas du tout le monde des manga. Cela leur montrerait que l'on est très loin de l'univers des Dragon Ball Z et que les BD japonaises possèdent des spectres fort larges et pour tous les publics. 

Je lirai sans aucun problème le troisième tome si j'arrive à le trouver dans les rayonnages de la médiathèque.


Et s'il fallait mettre une note : 14 / 20 



1 commentaires:

Acr0 a dit…

On m'a prêté les deux premiers tomes, j'aime beaucoup la relation entre la grand-mère et Akihiro. C'est très doux.
Tout comme toi, le plus difficile va être de trouver la suite à la médiathèque ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !