lundi 16 juillet 2012

La liseuse de Paul Fournel


Le livre : 

La liseuse de Paul Fournel, aux éditions POL, 15€99, 216 pages.


Pourquoi cette lecture : 

Ce livre, je l'ai vu être présenté dans "La grande Librairie", l'émission littéraire que je ne rate pour rien au monde tous les jeudi soir (actuellement en pause vacances, snif !). J'ai aimé sa présentation par l'auteur, j'ai été intriguée.
Les mois ont passé, mais je suis assez patiente en ce qui concerne les livres car je ne puis en lire plus que de raison (et puis même physiquement, c'est impossible) et de plus, ce n'est pas périssable.
Ensuite, j'ai pu trouver cet ouvrage dans les rayonnages de la médiathèque en bas de chez moi. Une économie de plus, mon banquier m'aime ainsi, peu dépensière. 


Le pitch : 

La stagiaire entre dans le bureau de Robert Dubois, l'éditeur, et lui tend une tablette électronique, une liseuse. Il la regarde, il la soupèse, l'allume et sa vie bascule. Pour la première fois depuis Gutenberg, le texte et le papier se séparent et c'est comme si son coeur se fendait en deux.


Ce que j'en ai pensé

Lire est un plaisir dit solitaire et avec cela, je suis plus nuancée. Il ne faudrait pas oublié le partage que l'on peut faire de ses expériences de lecture comme je le fais actuellement par exemple.
Lire se pratique depuis fort longtemps et ce même avant l'invention de l'imprimerie qui elle a véritablement révolutionner la lecture et l'a poussé à se développer.
Lire aujourd'hui est encore possible plus que jamais même, mais avec de nouvelles possibilités et pratiques : le texte numérique fait que l'on lit, mais peut-être différemment.
Voilà à quoi va être confronté Robert Dubois.

Le roman est agréable dans son ensemble, j'ai apprécié l'écriture de Paul Fournel, mais je ne sais pas à quoi je m'attendais vraiment, mais je crois que j'en attendais un petit peu plus. 
J'ai l'impression d'avoir été un peu débarquée à un moment donné. De plus, Robert semble ne pas avoir une liseuse comme support, mais plutôt une tablette ce qui est en réalité assez différent quand on s'y connait un petit peu. Je me suis sentie presque trahie !!
J'ai aimé néanmoins la découverte du support numérique par "vieux de la vieille", mais pourquoi nous abandonner si vite à peine le flambeau passé à la jeune génération ? C'est un peu facile et beaucoup trop rapide Monsieur Fournel. Vous laissez votre lecteur sur sa faim, ce n'est pas très gentil par ce que vous l'aviez bien appâté tout de même. 

Une lecture avec du bon et du moins bon alors, mais globalement, mon avis reste positif car le sujet est excellent, les personnages bien pensés et imaginés, la réflexion est incomplète, mais bien menée.


Et s'il fallait mettre une note : 12 / 20

Bonus : 



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !