vendredi 27 avril 2012

Parentèles de Frédériques Robert

Le livre :

Parentèles de Frédérique Robert aux éditions Les Joueurs d'Astres, 9 €, 50 pages.


Pourquoi cette lecture :


C'est encore avec un gentil mail que j'ai été contactée pour ce partenariat. Les petites maisons d'édition doivent se faire connaître et je suis toujours ravie de pouvoir leur donner un peu d'audience sur la Toile, surtout quand elles innovent, prennent beaucoup de risques car elles ont tellement peu de marges de manoeuvre. Il faut aussi dire que cela ouvre notre champs littéraire de belle manière et si leur ligne éditoriale me correspond, alors pourquoi refuser de donner un minuscule coup de pouce.
Je le dis souvent, c'est de la diversité que nait la richesse et en littérature, c'est encore plus vrai !


Le pitch :

Dans ce recueil de nouvelles, Frédérique Robert nous décrit à merveille en quatre coups de pinceau le monde hypocrite et grégaire des gens des campagnes d’autrefois. De l’impossibilité de s’exprimer, enfermé dans une moralité religieuse bien pensante solidement implantée, nous vivons les pannes, les aléas, les explosions, les dysfonctionnements d’un petit monde programmé pour ne pas franchir ses propres limites. Subtile,quasi-sociologique, la plume de l’auteure nous embarque dans un temps et une société si proches de nous encore.

Frédérique Robert est la lauréate des 5èmes Gouttes d’Or de la nouvelle organisées par l’association Du souffle sous la plume.


Ce que j'en ai pensé :

Je ne suis pas une fan des nouvelles qui me laissent parfois sur la faim ou qui sont au contraire presque trop longues car fort proches de la longueur des courts romans. Il en vient même presque impossible de les différencier parfois.
Cependant, lire une excellente nouvelle peut apporter beaucoup. Point n'est besoin de beaucoup de mots, il suffit que l'auteur trouve les bons.
Frédérique Robert m'était complètement inconnue jusqu'à ce jour. J'ai été heureuse de la découvrir avec ce partenariat avec les éditions Les joueurs d'astres via ce titre "Parentèles". Déjà le préambule nous prépare en peu de termes à cette rencontre. C'est certes un peu son rôle, mais il le fait de belle manière. La lecture de la première nouvelle fait le reste.

Petits textes, mais grandes émotions.
En lisant la plume de Frédérique Robert, c'est ce qui me vient à l'esprit. Je pourrais dire tant d'autres choses, mais je craindrais alors de babiller longuement pour simplement vous dire que les quatre textes présents dans ce petit recueil sont tout bonnement excellents.
Chaque élément ou personnage est parfaitement à sa place. La brièveté n'enlève pas la justesse, ni même la richesse des relations ou des atmosphères décrites. Le style est épuré mais pas dépouillé.

A lire pour comprendre comment marche le monde, combien les relations que l'on a avec lui sont dépendantes de notre environnement de toujours, de notre existence familiale, de notre liens parentaux, sociaux…etc.
A découvrir sans appréhension et beaucoup de curiosité pour énormément de bonnes surprises et un plaisir intense sans commune mesure avec le temps de lecture nécessaire pour l'éprouver ou le nombre de pages lues.


Et s'il fallait mettre une note : 16 / 20


Les bonus :

La page personnelle de Frédrique Robert : http://www.rezobook.com/auteurs/frederique-robert


Merci beaucoup aux éditions Les joueurs d'Astres pour cette découverte : http://www.rezobook.com/texte.php?id=1

2 commentaires:

Rémi Vitrot a dit…

Merci d'en parler ! Je l'ai découverte par l'intermédiaire d'un blog, et plus on en parlera, plus les éditeurs qui font un boulot de fous seront reconnus ! Ce petit recueil est un bijou !

Emeralda a dit…

Je suis bien d'accord avec vous et merci pour votre enthousiasme car le bouche à oreille peut également faire des miracles.

Rendez-vous sur Hellocoton !