lundi 23 avril 2012

Ne vous fiez jamais à un chauffeur de bus nu de Jack Douglas

Le livre :

Ne vous fiez jamais à un chauffeur de bus nu de Jack Douglas, aux éditions Wombat, 15 €, 155 pages.


Pourquoi cette lecture :

C'est une rencontre du hasard.
Je surfais sur le site de Libfly et j'ai vu un post sur l'un des forum. On pouvait y découvrir 2 titres des éditions Wombat que j'avoue très mal connaître (j'ai juste vu quelques titres en librairie, mais pas plus. On ne peut donc pas dire que je les connais véritablement). Les places étaient déjà prises pour ces partenariats, mais très vite (une semaine environ), j'ai eu la joie et la surprise de trouver dans ma boite aux lettres cet ouvrage au titre déjà évocateur : "Ne vous fiez jamais à un chauffeur de bus nu".
Tout un programme et je n'ai rien contre un peu de dérision de temps en temps. Cela met de la couleur dans l'ordinaire de la vie.


Le pitch :

"Après avoir passé ses huit premières années dans la vitrine d'une animalerie, et l'essentiel du restant de sa vie dans un élevage de moutons perdu au fin fond de l'Australie - d'abord comme berger, ensuite comme mouton -, M Douglas a écrit son troisième livre.
C'était censé être son second, mais parce que beaucoup de ses amis l'ont prévenu que le second était le plus dur à écrire, il s'est directement attelé au troisième, qui s'est révélé aussi difficile à écrire que le second, alors le voici - le quatrième livre de Jack Douglas. Fils d'un voleur international de bijoux et d'une femme pur-sang, M Douglas fut enlevé à l'âge de onze ans par des gitans myopes, puis revendu à ses parents, qui étaient tout aussi myopes.
M Douglas vit aujourd'hui dans les quartiers en vogue du nord de New York - au dernier étage d'un immeuble en feu. Son hobby : jouer de la guitare électrique avec les mains mouillées".


Ce que j'en ai pensé :

Alors pour débuter, il est clair que la collection "Les Insensés" des éditions Wombat (que je remercie au passage pour cette découverte avec la complicité de Libfly), c'est du rarement vu et surtout lu. Cela ne ressemble à rien de classique et on est surpris à chaque ligne car ici, la logique est toute différente (c'est bien le moins que l'on puisse dire).

Ce livre est une suite de petits textes que j'ai apprécié plus ou moins.
Comprenez que certains m'ont touché, que je les ai même trouvé très beaux, touchants malgré cette absurdité et cette improbabilité toujours présentes.
D'autres en revanche m'ont laisse de marbre ou presque. C'est un peu comme lorsque l'on écoute un album audio d'un artiste. Tout de suite, on a quelques coups de coeur et d'autres pistes que l'on aime un peu moins. A la longue, on finit par les apprécier d'avantage, mais on campe tout de même sur notre première impression.

C'est un ouvrage que je vous conseille de découvrir par petites touches. Deux ou trois textes par jour pour mieux les savourer et surtout saisir toutes les subtilités glissées ici ou bien encore là.
C'est fin et malgré un désordre apparent, l'écriture est recherchée. Rien n'est mis au hasard.
Cependant à trop vouloir y lire vite, on risquerait de se lasser et de passer à côté d'un livre unique dans son genre.
C'est loufoque, c'est biscornu, c'est sans queue ni tête parfois, mais c'est également souvent drôle (sauf les fois où je n'ai pas saisi où voulait en venir l'auteur).

La postface est quand à elle beaucoup plus sérieuse, mais pas déplaisante pour autant. il est bon de perfectionner un peu sa culture littéraire, mais pas seulement.

A lire avec modération (par petites tranches), mais pour en apprécier l'ivresse.
Rien ne nous empêche d'y revenir encore et encore au fil des semaines, des mois et plus encore. Il n'y a pas de date limite de consommation, enfin je crois…


Et s'il fallait mettre une note : 13 / 20

2 commentaires:

GAROUNOURS GROGNON a dit…

Après l'avoir feuilleté l'autre jour, j'ai hâte de le lire en effet !

GAROUNOURS GROGNON a dit…

Après l'avoir feuilleté l'autre jour, il devrait me plaire ce livre !

Rendez-vous sur Hellocoton !