mercredi 29 février 2012

Juste après dresseuse d'ours de Jaddo


Le livre :

Juste après dresseuse d'ours - Les histoires brutes et non romancées d'une jeune généraliste de Jaddo, aux édition Fleuve Noir (collection Docs), 14€90,  298 pages.
Existe en format ebook.



Pourquoi cette lecture :

Je suis autant que cela m'est possible l'actualité littéraire (dans un sens large car je suis très éclectique dans mes lectures). Je regarde donc un peu tout ce qui sort en librairie et ensuite je me dresse une longue, longue, longue, très longue liste des ouvrages qui pourraient me plaire.
Dans ce cas précis, c'est une couverture (illustration amusante et pleine de sous-entendus) et un titre provocateur-aguicheur qui m'ont fait prendre quelques instants pour y regarder de plus près.
Ce ne fut pas long et j'ai très vite mis dans mon panier ce livre, sans vraiment passé par la case : interminable liste de livres à lire.


Le pitch :

Je suis médecin généraliste. Remplaçante.
Pas depuis très longtemps ; j'ai encore un œil très neuf sur tout ce que le monde médical me jette à la figure.
Mais quand même, depuis douze ans (entre la fac, l'hôpital et le cabinet), j'ai eu le temps de voir un paquet de choses absurdes, terrifiantes, émouvantes, révoltantes, rigolotes. J'ai eu le temps de dire un paquet de conneries, et d'en faire quelques-unes. J'ai eu le temps de mettre de côté un paquet d'histoires à raconter.
J'ai eu envie de les écrire, d'abord pour ne pas oublier ce qui me scandalisait à l'époque de l'hôpital, pour ne pas me laisser aller à m'habituer. Puis pour vomir ma frousse de me voir parfois si impuissante. Puis pour partager avec les gens que j'ai rencontrés, les fragments de victoires, les bouts de vie savourés.
Je les livre sans fard et sans romance, bruts, dans le désordre, comme je les ai vécus et comme ils me reviennent.



Ce que j'en ai pensé :

Lorsque j'ai débuté cette lecture, je l'avoue, j'avais besoin de lire quelque chose d'un peu léger, qui me remonte un brin le moral. Je fut donc un peu surprise de trouver des textes assez amusants, tendres, mais d'autres exprimant une réelle et profonde colère. Tout n'était pas drôle loin de là même. On touchait des problèmes graves, de fond, de société.
En réalité, je n'aurais pas dû être surprise puisque qu'avant d'être couchés sur le papier, ces mots avaient été (et le sont toujours) mis en avant sur un blog (voir les bonus). Vous savez, ces lieux (comme ici) où l'on livre à la population internaute nos états d'âme, nos ressentis, nos coups de coeur, mais donc également nos coups de gueule. Ce livre est donc une compilation des billets publiés par Jaddo (dont nous ne saurons que quelques généralités - un comble pour une généraliste - car elle souhaite préservé son anonymat).
Classé dans la collection "Docs" des éditions Fleuve Noir, il y est bien à sa place car voici un tableau pas très reluisant de notre médecine moderne, de ses pratiques, de ses acteurs, de son fonctionnement. Vraiment pas certain que l'on se marre autant que cela…

J'ai été touchée par l'écriture sans fioritures de Jaddo.
Elle ne ménage pas ses mots et appelle un chat, un chat. Cela me plait bien. Pas besoin de tourner autour du pot pour faire passer le message parfois même si un peu de diplomatie ne nuit pas toujours à l'avancé des affaires, des cas ou de certaines situations.

Ce que je retiens de tout cela ?
Le tableau n'est pas très reluisant et je comprends mieux mes envies de meurtres envers quelques institutions, médecins et autres représentants de l'espèce humaine. Ce livre m'a fait me sentir plus "normale".
Jaddo est une jeune généraliste attachante et "attachiante" (oui, vous avez bien lu). Ce n'est absolument pas incompatible. Elle a des idées bien arrêtées et elle les défend. J'aime cette forme de droiture, de morale qui a ses principes de base. Si la profession était composée de plus de généralistes/médecins spécialisés comme elle, sans doute que cela irait un peu mieux, encore que il n'y avait pas que le "Mammouth" de l'Education Nationale a dégraisser de ses abrutis (là cela n'engage que moi comme propos).
Le bon sens, cela ne nécessite pas un bac +12 pourtant ? Même chose pour le savoir vivre, le respect de l'autre et j'en oublie… Alors pourquoi on peut lire des anecdotes aussi révoltantes sous la plume de Jaddo ? Au moins, elle les écrit, elle les publie et si cela pouvait faire évoluer ne serait-ce qu'un tout petit peu les mentalités, ce serait formidable.
Oui, je suis de celles et de ceux qui croit que l'écriture peut avoir un effet sur les actes.

Un ouvrage que je vous recommande chaudement pour ne plus voir votre médecin de la même façon, mais aussi tout notre système de santé qui ne va plus très bien (et pour cause…).



Et s'il fallait mettre une note : 15 / 20



Les bonus :

Le blog de Jaddo, c'est presque là que tout commence pour cette aventure littéraire et elle se poursuit encore :
http://www.jaddo.fr/

Une chronique radio sur France Inter parlant de ce livre et c'est pas mal comme approche :
http://www.youtube.com/watch?v=-QS--5D33KM

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !