jeudi 8 décembre 2011

Le passager de Jean-Christophe Grangé


Le livre :

Le passager de Jean-Christophe Grangé, aux éditions Albin Michel, 24 € 90, 750 pages


Pourquoi ce livre :

J'ai croisé ce livre en librairie à plusieurs reprises et j'ai pensé à me l'offrir, mais j'avais déjà tellement à lire que je me suis : "Ce n'est pas raisonnable, attend d'avoir un peu plus avancé dans tes partenariats… Et puis, tu as vu ta PAL ? (Pile A Lire) C'est pas humain donc attend encore un peu…"
Oui, j'ai été forte, mais pas très longtemps et au fina,l quand je l'ai croisé sur le rayonnage des nouveautés à la médiathèque (on venait juste de le poser devant moi), je n'ai pas réfléchi. Je l'ai empoigné et j'ai bien fait, ma voisine avait esquissé un geste vers lui, mais il était déjà à moi pour 15 jours !!!! Ahh oui c'est la loi de la jungle parfois même dans une bibliothèque ! lol
J'apprécie Jean-Christophe Grangé même si je n'ai pas tout lu de lui (3 ou 4 titres à ce jour). En général, je n'ai pas été déçue. J'espère qu'il en sera de même avec ce pavé.


Le pitch :

Je suis l'ombre.
Je suis la proie. Je suis le tueur. Je suis la cible. Pour m'en sortir, une seule option : fuir l'autre. Mais si l'autre est moi-même ?



Ce que j'en ai pensé :


ça commence comme une histoire de fou et pour cela, le cadre est bien choisi. Tous les éléments sont là pour nous faire frissonner :
- La nuit
- Le psychiatre de garde avec un lourd passé, seul
- Les patients
- Le brouillard épais qui règne sur la ville depuis des heures, voir des jours entiers
- La sonnerie stridente du téléphone
- La police
etc…
En quelques lignes, on est dedans.
Cependant, malgré ces détails qui nous plongent rapidement dans une atmosphère assez lourde, voir carrément inquiétante, j'ai esquissé plus qu'un sourire en lisant :
"A Bordeaux, pas de vin, pas d'amis."
J'y ai vu un beau remake à la sauce bordelaise de  :
"Pas de bras, pas de chocolats."
C'est complètement immature comme réaction, je vous le concède bien volontiers, mais je suis ainsi parfois. D'ailleurs si cela se trouve, en écrivant cette phrase, Jean-Christophe Grangé y a pensé aussi ! C'est un auteur qui n'est pas dénué d'un certain humour quand même. Certes, il ne perd pas son temps pour vous plonger dans une ambiance des plus glaciale et à peine vous en sortez un orteil qu'il vous en rajoute une petite couche. Allez hop, on n'est pas là pour rigoler !!!! Le thriller, c'est du sérieux !
Tremblez !!!! Les occasions ne vont d'ailleurs pas manquer !

Comme toujours avec Jean-Christophe Grangé, les chapitres sont relativement courts, mais fort nombreux. Il n'écrit pas des petits livres, mais cela ne me dérange pas du moment que l'ensemble reste agréable à lire. Peu importe le nombre de pages, pourvu que j'ai l'ivresse des frissons tout en restant chez moi sous ma couette.
Ce type de découpage de l'intrigue en petites parcelles donne du rythme aux lecteurs et cela nous encourage souvent à en lire encore un de plus… C'est pour la route qu'on vous dit !!!
Voilà donc une mécanique bien huilée et qui fonctionne à merveille.
Cela reste aussi très visuel, presque comme dans un film, une série.

Le style de sa plume est comme toujours limpide. Le texte se déroule sans accroc, sans que l'on fournisse un réel effort non plus. J'apprécie parfois de ne pas trop me prendre la tête entre les mains pour tout bien suivre.
Lecture de détente (sauf si vous vous crispez sous vos draps). Et j'en ai eu l'occasion avec un chapitre assez sanglant : un nez cassé, un rebord de lavabo, du sang, de la douleur… J'en avais des nausées tellement je voyais trop bien la scène…

Les personnages sont torturés, avec des zones d'ombre et des secrets enfouis (très bien enfouis !!!).
Ils se cherchent et nous, les lecteurs, nous en apprenons un peu plus sur eux en même temps qu'eux. Si, si cette phrase à un sens, mais pour bien la comprendre il faut lire ce roman… En tout cas, c'est agréable car on peut partager leur surprise, leur désespoir, leur colère, leur incompréhension…
Voilà un beau tour de passe-passe de la part de l'auteur qui distille les informations selon son bon vouloir et les péripéties que vivent nos deux héros principaux.
Un homme et une femme qui vont toucher le fond, vivre pire que l'enfer sur terre sans doute. Les rebondissements sont très nombreux. Certains diront que c'est presque trop, mais après tout si on ne peut plus pousser les limites dans une oeuvres de fiction alors où peut-on encore le faire ?

Le final (que je ne vous révèlerai pas car je trouve que c'est criminel pour un thriller et même pour toutes autres lectures) est assez classique quand on a déjà lu Jean-Christophe Grangé : c'est une sorte de grande réunion au sommet avec les bons et les méchants, ça règle ses comptes et reste ceux qui restent. Surprise !!!! 
Ben oui, je ne vous dirai rien de plus, non n'insistez pas !!!! Lisez le livre et puis c'est tout ! Pffffffff

C'est une lecture que j'ai véritablement apprécié. J'étais impatiente en journée de retrouver mon pavé pour avancer dans cette folle aventure. J'étais complètement prise par le suspens et pourtant je pense que je deviens de plus en plus difficile à surprendre à force de lire énormément.
Et oui, le revers de la médaille pour les gros lecteurs, c'est qu'ils commencent par connaître presque toutes les ficelles donc il en faut toujours plus pour les faire trembler. Heureusement, le talent et le savoir-faire des auteurs est quand même là. L'écriture est un art ! 





Et s'il fallait mettre une note : 17 / 20


Les bonus :


Une petite vidéo de présentation du bouquin par un libraire : http://vimeo.com/30676624

La radio, c'est aussi de la vidéo maintenant donc voilà une interview sur Europe 1 : http://www.dailymotion.com/video/xkstst_quot-j-ai-toujours-ete-attire-par-les-mondes-souterrains-quot_news

2 commentaires:

mazel a dit…

allons bon ! j'avais résisté jusqu'à maintenant !!!
Tout de même pas en rajouter un de plus sur ma liste !!!
a moins que...
je ne l'offre à JJ ???

bises

Emeralda a dit…

En voilà une excellente idée !!!!! lol

Rendez-vous sur Hellocoton !