lundi 7 juin 2010

Chroniques d'un médecin légiste de Michel Sapanet

Les intrigues policières m'ont toujours attirée que ce soit sur le petit ou le grand écran ou même sous forme de romans, de récits plus ou moins inspirés de faits réels.
C'est complètement par hasard que je suis tombée (sans me faire mal cette fois) sur le livre de Michel Sapanet, « Chroniques d’un médecin légiste », mais je ne regrette pas cette trouvaille au détour d’un rayon.

************************************

L’auteur :

Michel Sapanet est médecin légiste au CHU de Poitiers depuis 20 ans.

Il mène une existence normale en province… ou presque. Médecin légiste, son quotidien est peuplé de morts : égorgés, poignardés, étranglés, pendus, empoisonnés, noyés, tués par balle, tous finissent sur sa table d’autopsie.

Expert judiciaire, maître de conférences des universités, il pratique et enseigne depuis vingt ans une médecine légale de terrain.



*************************************

L’intrigue :

On tue en France, tous les jours, toutes les heures. Les faits divers envahissent les journaux, les séries télévisées autour de la médecine légale prolifèrent : les histoires criminelles, réelles ou fictives, exercent sur le public une fascination sans borne.
À la suite de Michel Sapanet, médecin légiste, nous voilà sur le terrain, sur les lieux du crime et dans l'intimité des victimes. Sa vie, c'est la mort. Égorgés, poignardés, étranglés, pendus, noyés, tués par balle, tous finissent par parler. Sur sa table en inox, avec un immense respect, le légiste leur inflige l'ultime violence, celle de l'autopsie. Exploration des boîtes crâniennes, inspection des chairs mortes, ouverture des cœurs, voici le quotidien extraordinaire d'un homme ordinaire.
Quelle vérité enferme ces corps anonymes, bien souvent méconnaissables ? Au médecin légiste d'aller la chercher. Suicide déguisé, sombre accident de chasse ou infanticide inexplicable, le docteur Sapanet passe en revue les nombreuses affaires criminelles survenues ces dernières années dans la région poitevine. Avec humour, il nous propose une plongée en apnée dans l'univers captivant de l'autopsie, et accomplit cet art insolite de faire parler les morts.

***********************************

Ce que j’en pense :

Si vos références en matière de médecin légiste se bornent à Kay Scarpetta (personnage de Patricia Cornwell) ou à ceux qui tiennent des rôles importants dans les diverses aventures des "Experts", vous n'avez pas tout faux, mais la réalité est un peu moins glamour ou aseptisée.
Notre narrateur est un homme d'expérience, mais aussi et surtout un homme. Sa petite vie est comme la vôtre, la mienne à quelques détails près.

C'est frais si j'ose le dire ainsi. L'auteur n'est pas aussi glacial que sa morgue, il a même une sacrée dose d'humour, un zeste de dérision qu'il garde toujours sans doute pour tenir le coup car il en voit des choses pas jolies jolies. Il y en a même qui vous soulèvent le cœur rien que de les lire. Pas la peine de trop se forcer à les imaginer, âmes sensibles s’abstenir fermement et se doivent de rester coller au texte, rien qu’au texte !

Si le sujet n'était pas aussi grave, je pense que je pourrais comparer de livre avec "les confidences d'un gynécologue", autre praticien de la médecine.
Oui je crois que je vais oser le parallèle car malgré un certain nombre de frissons, j'ai aussi souri et passé un agréable moment en la compagnie de Michel Sapanet.
Il a le don de parler simplement de son métier et certainement qu’il suscitera quelques vocations. On est loin des clichés, mais on touche l’humain avec tout ce qui le conditionne et le limite : la mort.

Michel Sapanet nous relate donc plusieurs affaires de meurtre, de suicide ou d’accident qu’il a dû examiner avec son œil d’expert (un vrai !). C’est assez court à chaque fois, mais diablement bien mis en scène.
Cela se lit sans aucune peine, on n’est aucunement noyé sous les termes techniques ou médicaux. L’auteur nous parle d’Homme à Homme. Il déploie une forme d’humour salvatrice qui n’entache en rien son professionnalisme et l’on se doute bien que dans la vie, il doit également avec ses collègues lâcher un peu de lest pour ne pas sombrer dans la dépression.
On comprend mieux les liens entre son travail et celui de la police, mais également ceux des sauveteurs, des pompiers et autres maillons de la chaîne qui interviennent sur les lieux ou les suites d’un drame humain.

La vérité dépasse souvent la fiction. Elle est plus extravagante, moins prévisible et du coup beaucoup moins morne que l'on ne le croit. Vous n’avez pas fini d’être surpris…Et puis…
Souriez, vous êtes vivant !

Ma note finale : 17 / 20

6 commentaires:

Lexounet a dit…

Ca a l'air vraiment bien ce livre. Bon, je ne suis pas un aepte du genre mais à l'occasion, il me plairait sans doute.

Lylou a dit…

Je pense que ce livre m'intéresserait, étant "friande" de ce genre de témoignages. J'essaierai de le trouver.

Véro a dit…

Je crois que le sujet me rebute un peu dans la mesure où il s'agit de faits vécus. J'ai moins d'étét d'âme avec les fictions.

El Jc a dit…

J'avais déjà été alerté par ton coup de coeur sur le Mag #2, ton article confirme qu'il faudra que je m'y penche sérieusement à l'occasion.

latite06 a dit…

J'ai adoré ce livre !!! Je le conseille à tout le monde car ca apprend plein de choses, et avec plein d'humour :-D

Wilhelmina a dit…

Une bonne lecture pour moi aussi ! (^-^) tiens, je ne connaissais pas "Les confidences d'un gynécologue", je note ! =)

Rendez-vous sur Hellocoton !