mardi 8 décembre 2009

Un voyage fascinant ----- "Sahara dévoilé" de William Langewiesche


Je ne suis pas une grande voyageuse bien que mes amis pensent plutôt le contraire car je bouge pas mal, je prends le train comme si de rien n’était, la voiture ne me pose pas de problème et naviguer dans les méandres des métros et réseaux de bus des grosses agglomérations est routinier.
Je n’irai certainement pas au bout du monde (sauf pour découvrir le Japon). Je n’irai pas m’isoler volontairement dans des steppes ou des forêts tropicales. L’aventure, je laisse cela aux autres et je préfère la vivre par procuration.
Les reportages ou les livres, c’est merveilleux pour cela.

Dans le cadre d’un nouveau partenariat entre les éditions Vagabonde et Livraddict, j’ai pu justement partir à la découverte du désert, le Désert par excellence grâce à la prose de William Langewiesche dans « Sahara dévoilé ».

Un long périple, mais je n’ai pas trop souffert car je suis restée bien calée dans mon lit pour tourner les pages et jouer à la routarde chevronnée (que je ne suis en aucun cas).

*************************************

L’auteur :

William Langewiesche, né en 1955, est un écrivain et journaliste américain.
Depuis 2006, il est le correspondant international du magazine Vanity Fair.
Lorsqu’il ne parcourt pas le monde, il réside à Davis, Californie, et en France.

**************************************

L’intrigue :

Si aride que la plupart des bactéries ne peuvent y survivre, et aussi vaste que les États-Unis… Tel est le Sahara, territoire de l’extrême, parfois menaçant, où se conjuguent de multiples enjeux : migrations volontaires ou involontaires, affrontements entre groupes rivaux, guerres civiles... Toutefois, les lois de l’hospitalité y ont toujours cours. D’Alger à Dakar, traversant l’Algérie, le Niger, le Mali et le Sénégal, William Langewiesche parcourt ces vastes étendues (en voiture, en taxi, en camion, par bateau et en train), explorant leurs richesses visibles et enfouies, relatant avec esprit le tumulte de la vie de ses habitants, les interrogeant sur leurs destinées. Touaregs, expatriés, voyageurs, nomades sédentarisés, marchands, rebelles et populations soumises à l’hostilité de “ cette partie invisible du monde ” composent ainsi une puissante partition sensible à laquelle se mêlent les sensations propres de l’auteur, ses impressions, mais aussi l’Histoire et les contes, donnant au Sahara toute sa dimension réelle et imaginaire. Un voyage épique et éclairant, à la dimension de cette terre éclaboussée de lumière qui semble reculer tel un horizon intérieur à mesure qu’on avance.

***************************************

Ce que j’en pense :

Qu’est-ce qu’un désert ?
Qu’est-ce que le Sahara ?
Nos images d’Epinale sont réductrices. La réalité du terrain est tout autre, plus riche, plus complexe aussi. Même les spécialistes ne savent pas quels critères choisirent pour définir cette nature hors norme.
L’auteur, William Langewiesche, nous propose sa définition assurément plus humaine. Est-ce la plus juste ?
Étant une profane, je me garderai bien de la juger ainsi

J’écoute, je découvre, je me tais.
Je voyage par procuration une fois de plus et ce dès les premières lignes de « Sahara dévoilé ».

Il faut savoir se montrer humble face au désert. Il impose la simplicité, le dépouillement, mais il est riche d’enseignement sur notre nature profonde.
« Le désert apprend la patience, mais la patience est difficile et longue à acquérir. »

Avant son départ pour le désert, l’auteur nous parlera d’Alger, cette ville si belle, mais si dangereuse également comme l’est souvent les plantes toxiques. On aura droit à quelques considérations générales sur les conditions de vie de ses habitants au quotidien. Rien n’est embelli, la description sonne juste, véridique même si l’on ne peut le vérifier par nous-même, William Langewiesche évoque sans fards les points sombres de cette société Algéroise.
Nous ne sommes pas en train de lire un roman, on est bien sur un témoignage, un documentaire.

Tout se mérite donc, même l’arrivée aux portes même du désert que l’on souhaite toujours repousser. Cependant, on ne dompte pas le Sahara. Celui qui possède le pouvoir de tout dominer, c’est bien lui. Surtout quand on se trompe de problématique dès le départ, les solutions n’en sont pas et le résultat est faussé.
« Mais ce sont la surpopulation et une agriculture mal adaptée, et non l’avancée des sables, qui ont rongé la terre. L’armée s’est mobilisée pour affronter un mythe et n’a pas prêté attention, sur place, au véritable ennemi. »

Dans les oasis, il y a des villes entières (je n’aurais jamais pensé une chose pareille et avec cet ouvrage, je vais de découverte en découverte). On y apprend que les Sahariens ne luttent plus contre le sable, mais s’en font au contraire parfois un allié pour leurs plantations de palmiers ou pour leurs intérieurs. Ils vivent avec lui, il est le compagnon de tous les jours.
J’admire leur patience, celle que le désert leur a inculquée au fil des générations et que donc je n’aurais sans doute jamais. Je deviendrais folle de sentir mon pain crisser sous mes dents, de sentir ces grains de sable partout !

Dans cet ouvrage, on apprend aussi que le désert n’est pas uniforme. Voilà encore une de mes idées qui prend l’eau si j’ose dire.
Toutes les dunes ne sont pas identiques et elles obéissent à des lois physiques aussi strictes qu’immuables.

Le désert n’est pas une mer de sable, mais l’on peut aisément vite en devenir un naufragé si l’on n’y prend pas garde. Heureusement, nous avons là un bon guide.
Il nous en dévoile des facettes du désert ! Ma vision de ce dernier a complètement été bousculée, chamboulée. Ma tête s’est remplie d’images, de paysages, mais aussi de visages. Le mot même, désert, va prendre un tout autre sens. Sa véritable identité m’a été si élégamment dévoilée…

Ma note finale : 16 / 20

2 commentaires:

Thalia a dit…

Intéressant comme voyage. Mais je préférerais faire les découvertes avec des images je pense comme ça a l'air d'être un livre reportage ... autant le faire avec des images ^^ (pour moi en tout cas ^^)

Angilram a dit…

Un blog sur les livres! ça c'est une bonne idée!
Même si je n'ai plus le temps de lire ces temps-ci, on peut toujours y découvrir une perle!

Rendez-vous sur Hellocoton !