mercredi 28 février 2018

Blanche ou La triple contrainte de l’enfer D’Hervé Jubert




Le livre :

Blanche ou La triple contrainte de l’enfer D’Hervé Jubert aux éditions Albin Michel, 441 pages, 15 € 20
Publié le 4 mai 2005
Disponible dans l’intégrale des aventures de Blanche qui sort aux éditions Naos le 15 février 2018. Version papier et numérique alors disponible.




Pourquoi cette lecture :

C’est à l’occasion de la sortie de l’intégrale des aventures de Blanche que j’ai pu lire cette première histoire. Un partenariat qui promet des péripéties en veux-tu, en voilà !!!



Le pitch :

Dans Paris assiégé, une jeune fille plonge au cœur d'un mystère palpitant aux frontières de la magie noire. 1870. Les Parisiens sont prisonniers de l'armée prussienne. Blanche, dix-sept ans, est prise au piège comme les autres. Heureusement, son oncle Gaston, commissaire, est là pour la protéger. Mais une enquête difficile le préoccupe : un cadavre est retrouvé, un tatouage occulte sur le bras. Blanche se met en tête d'aider son oncle alors que les meurtres se multiplient...



Ce que j’en pense :

La littérature jeunesse n’est pas ce que je lis en premier car si je considère qu’une bonne histoire reste une bonne histoire, je préfère rester dans ma catégorie de profil de lecteurs si j’ose dire. Cependant, je ne ferme jamais une porte et cela me permet d’être justement agréablement surprise par certains ouvrages.
C’est notamment le cas pour ce premier volet dans aventures de Blanche que je n’aurais pas forcément d’emblée catalogué en jeunesse d’ailleurs.

Ce roman nous offre une plongée dans un Paris assiégé par les prussiens en 1870 (un bond dans l’Histoire, chic alors !), une enquête bien tordue (avec de multiples meurtres, des enlèvements et tout le tralala) et un soupçon de fantastique. Un beau cocktail qui peut vite tourner à l’aigre-doux, mais en l’occurrence, les différents ingrédients sont bien dosés. La recette fonctionne et le lecteur reste captif volontaire cette fois !

Le personnage de Blanche Paichain est attachant. Elle est moderne, féminine, mais têtue, intelligente, débrouillarde et curieuse. Durant le récit qui se prolonge sur plusieurs mois, on la verra évoluer, grandir, prendre de l’assurance avec les épreuves qui vont se succéder.
L’oncle Gaston est aussi un « morceau » qui se savoure. Et que dire de la meilleure amie de Blanche ?
Vous verrez, dans ce roman, chaque protagoniste aura des traits de caractères que l’on va aimer, adorer ou détester. Même les méchants ne seront pas seulement mauvais.

L’intrigue est rondement menée. Je l’ai trouvé juste assez complexe pour me tenir en haleine, mais assez simple pour ne pas me perdre en cours de route. Les rebondissements sont réguliers, sans en faire trop. Le contexte historique choisit permet aussi de maintenir une certaine tension aussi l’auteur a parfaitement dosé ses effets.

L’écriture n’est pas la laissée pour compte du roman. Le style est assez soutenu pour un public adolescent. Je trouve que cela change un peu justement. C’est sans doute pour cela que je ne l’aurai pas classé en jeunesse d’emblée.
Il y a aussi de belles références à Faust, à l’affaire de Jack l’éventreur et d’autres petits détails qui enrichissent l’histoire. Franchement, on ne nous prend pas pour des imbéciles tout en nous distrayant et j’apprécie grandement.




Et s’il fallait mettre une note : 15 / 20



0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !