jeudi 11 avril 2013

A la maison close de Gilles Milo-Vaceri


Le livre : 

A la maison close de gilles Milo-Vaceri aux éditions HQN, 23 pages, 0 € 99.


Pourquoi cette lecture : 

C'est à la suite d'un partenariat avec la maison d'édition HQN que j'ai pu lire cette nouvelle érotique.


Le pitch : 

Paris, 1805.

Quand, de retour du front, Pierre de Hautefeuille fait la connaissance de la jeune fille à qui ses parents ont prévu de le marier, il a le sentiment de tomber dans un champ de bataille où il ne maîtrise plus rien. Car cette fille d’un général lui fait aussitôt des avances extrêmement poussées, qui l’excitent autant qu’elles l’embarrassent : sa promise a bien trop d’expérience, pour lui qui n’en a aucune… Aussi se confie-t-il, désespéré, à son cousin. Qui décide de le conduire dans une maison très spéciale, où de charmantes jeunes femmes se chargeront de son éducation…


Ce que j'en ai pensé : 


Bien dans la mouvance des "50 nuances de Grey", mais avec un cadre historique un peu plus travaillé qui ajoute un peu de piquant, j'avoue que cette nouvelle se laisse bien lire. Au moins, on ne perd pas son temps en trois tomes et en 23 pages, je puis vous dire que la température monte vite et souvent.

Le style est agréable, facile à lire comme le genre choisi le préfigure, mais sans pour autant avoir été bâclé. Comme quoi, on peut écrire des récits érotiques sans massacrer chaque phrase avec un vocabulaire pauvre et des expressions répétitives à lasser une lectrice même décérébrée.

Pierre va aller de surprise en surprise à son retour du front et au final, il va se jeter à corps perdu dans la bataille, payer de sa personne, mais aussi beaucoup recevoir en retour. Il pourra dire merci à son cousin Guillaume qui le conduira dans un château tout sauf glacial avec même un petit air de Bretagne qui flotte...
La fée Morgane serait-elle de retour parmi les mortels ?

Pour le savoir, vous allez devoir vous plonger dans les pages numériques de cet ebook car je ne vous en  dirai pas plus.
Oui, je sais, je suis cruelle. Mais qui aime bien...


Et s'il fallait mettre une note : 13 / 20

2 commentaires:

Arielle blonde a dit…

En effet tu es trop cruelle, et je me retiens de dire plus :-)

Bisous quand même

Emeralda a dit…

Je sais, mais je ne veux pas tuer le récit non plus.

Rendez-vous sur Hellocoton !