lundi 23 février 2009

Pour en finir avec la vie avec panache ---- "Le magasin des suicides" de Jean Teulé - Livre




Promis, même si cet avis porte sur le livre de Jean Teulé, « Le magasin des suicides », je n’ai aucune envie d’en finir avec ma misérable existence.
Enfin, je me soigne pour que cela n’arrive pas, promis juré !

Certes l’hiver est là, la toussaint est passée, le soleil est de plus en plus rare et la météo capricieuse, mais je ne pousserai pas la porte de cette échoppe hors norme, encore que cela doit valoir son pesant de cacahuètes !

Allez faîtes moi confiance, ne soyez pas trop timides, je resterai avec vous tout au long de cette découverte. Je ne vous lâcherai pas d’une semelle, il ne vous arrivera rien de fâcheux. Non rien sinon la découverte d’un des meilleurs et plus surprenants livres de cette année 2007, car oui, même en 2009, on peut encore lire des livres sortis précédemment.

*****************************

L’auteur, c’est un givré ou pas ?

C’est vrai qu’on peut se poser la question. Le thème du livre n’est pas banal en soi.
Imaginez une boutique où vous trouveriez tout ce qui peut vous être nécessaire pour en finir avec la vie. Brrrrr, cela fait froid dans le dos et en même temps, de nos jours, plus rien ou presque ne nous étonne.
Tout est prétexte à faire du profit, des affaires alors pourquoi pas après tout ? En y réfléchissant bien, l’idée n’est pas aussi farfelue que cela… Elle coulerait même de source.

Votre vie vous appartient en théorie, alors votre mort aussi. Si vous pouvez décider de votre existence, pourquoi ne pourriez-vous pas en faire tout autant pour votre mort ? Et pour en finir, il faut de la méthode et parfois un peu de matériel. Il serait donc intéressant d’avoir des spécialistes, des professionnels vers qui se tourner. On pourrait en finir une bonne fois pour toute avec l’angoisse de se rater !

Le seul inconvénient que l’on pourrait trouver pour les rédacteurs d’avis en tous genre sur la Toile, ce serait justement la rédaction d’avis sur la boutique, son sérieux, la qualité des produits et donc la réussite du projet.
On pourrait certes commencer l’avis, mais la fin devrait être confiée à une tiers personne digne de confiance.

Pffff, mais qu’est-ce que je raconte ? Oui, je crois que ma cervelle ne tourne plus très bien, j’ai des fils qui se touchent. Attention, court-circuit en prévision !!!!!!

********************************

Bon s’il n’est pas givré, c’est qui l’auteur ?

Homme aux multiples facettes, Jean Teulé a commencé par la bande dessinée, avant de se lancer dans l'univers du petit écran avec des émissions comme « L'Assiette anglaise », aux côtés de Bernard Rapp, ou « Nulle part ailleurs » sur Canal +.

Mais c'est bel et bien l'écriture qu'il préfère.
Il commence donc à publier des romans comme « Rainbow pour Rimbaud » en 1991 - qu'il adapte ensuite au cinéma – « Darling »en 1998, « O'Verlaine» en 2004 ou encore « Le Magasin des suicides » en 2007.

******************************

Et à part de la boutique, ça parle de quoi ?

Les Tuvache sont les propriétaires de cette boutique depuis des générations.
Leur nom est déjà assez évocateur comme cela, oui, mais voilà, ils sont au désespoir.
Les affaires marchent plutôt bien grâce à la tristesse, l’humeur sombre et l’époque sans espoir. Tout va mal dans le monde et c’est bon pour eux. Seulement voilà, leur petit dernier, Allan est le portrait cracher du jeune blondinet qui pose sur les paquets de Kinder. Il ne voit la vie que par le bon bout de la lorgnette ! C’est donc une catastrophe, une calamité, pire une malédiction pour cette famille.

Pensez donc avec le slogan du magasin qui vous dit : « Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort ! ». Tout un programme, un peu lugubre, mais explicite !

*****************************

Mon avis de non-candidate au suicide :

C’est un livre qui se lit facilement. Le vocabulaire est simple, la syntaxe aussi. Vous n’allez pas suicider vos derniers neurones avec ces quelques pages ou faire une hémorragie cérébrale. (lol)
C’est simple, direct et même très drôle. Un peu noir certes, mais c’est le thème qui le veut. Cela pourrait ressembler un peu au ton des « Guignols de l’info » dans leur meilleure période (cela fait 4 ans que je ne les suis plus).

Les chapitres sont courts et vous pourrez lire ce livre par petits morceaux, comme des friandises (mais pas empoisonnées celles-ci). Cela vous sortira de votre propre morosité. J’ai piqué d’ailleurs quelques bons fous rires, ce qui ne m’était pas arrivé à la lecture d’un ouvrage depuis « Le ciel t’aidera » de Sylvie Testut (voir avis sur ce livre).

Les personnages sont bien « brossés » et prennent vie sans aucune peine sous nos yeux et dans notre imaginaire. Le monde dans lequel ils vivent, évoluent, est plus noir encore que le nôtre (si, je vous assure que cela est possible. C’est l'une des prouesse de l’auteur !).
On comprend mieux encore le pourquoi du comment et le succès d’une telle échoppe. D’ailleurs, ce qui est surprenant, c’est de voir qu’il y a encore autant de vivants sur cette terre !?

Je pense qu’une adaptation au théâtre pourrait être superbe car les personnages ne sortent pas de la boutique qui est le lieu de ralliement de tous. Une sorte de huit clos, avec une unité de lieu, mais pas de temps.
Avis aux amateurs !!!!

Ce n’est pas un livre déprimant, mais amusant si vous aimez l’humour noir. Il ne faut pas tout prendre au premier degré et derrière ce style simpliste, direct, il y a au fond une très grande sensibilité que l’on retrouve dans les toutes dernières pages. Je ne suis pas restée insensible à la lecture de ce roman. J’ai beaucoup ri, mais j’ai eu aussi des pincements au cœur.

Un livre que je vous recommande chaudement et je ne suis pas la seule (voir la vidéo). Vous allez le dévorer surtout qu’il est disponible maintenant en format de poche.


Note finale : 17 /20

0 commentaires:

Rendez-vous sur Hellocoton !