lundi 7 janvier 2019

Erectus de Xavier Müller




Rentrée littéraire 2019 


Le livre : 

Erectus de Xavier Müller aux éditions XO, 429 pages, 19 € 90.
Publié le 8 novembre 2018


Pourquoi cette lecture :

Il s’agit d’un partenariat avec les éditions XO.


Le pitch :

Et soudain l'humanité se mit à régresser. A Richards Bay, en Afrique du Sud, c'est le choc. Un homme s'est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus. Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population. De quel virus s'agit-il ? Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ? Une scientifique française, Anna Meunier, se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l'humanité.  Partout, la question se pose, vertigineuse : les erectus sont-ils encore des hommes ? Faut-il les considérer comme des ancêtres à protéger ou des bêtes sauvages à éliminer ? Un cauchemar planétaire.


 


Ce que j’en pense :

La peur de la pandémie mondiale est réelle et tout à fait possible. Qu’on la craigne est donc fondé. Qu’un virus étrange attaque aussi l’ensemble de l’environnement humain, pourquoi pas. Les interactions sont aussi du domaine du probable. Après que cela ait pour conséquence de faire régresser l’humanité et le reste dans les rouages de l’évolution, c’est déjà plus compliqué à croire. C’est donc là que réside le talent de l’auteur car il y parvient grâce à une solide documentation qui lui sert de socle. Sans cette assise, gageons que l’édifice serait des plus précaires. Et puis même si c’est un peu tiré par les cheveux, l’important c’est d’être intrigué.

Cette fiction nous pousse à réfléchir un peu. Que ferions-nous si un tel cas se présentait ? Comment réagiraient les autres ? Accepterions-nous les choix faits ? Le récit nous pousse à chercher un peu nous aussi. A quoi ressemble vraiment l’homo Erectus ? Quelles sont ses caractéristiques par rapport à nous ? Qu’est-ce que l’on sait de lui vraiment ? De ce qui était sa vie, son cadre d’existence, la faune, la flore ? On n’est plus seulement un lecteur passif, on devient acteur dans notre lecture.

L’écriture est simple, sobre, mais diablement efficace. Presque mécanique. Cela pourra en déranger certains. C’est carré, peut-être trop. Je l’ai pris comme cela venait, je m’en suis accommodée le temps du roman. On rentre dans le scénario, on s’attache aux personnages, même les secondaires car ils sont encore moins caractérisés, plus passe-partout et donc plus proches de nous (tout sauf des héros). Les autres font avant tout leur job de héros. On les aime pour cela même s’ils ne resteront pas pour toujours dans notre mémoire. Le suspense est bien mené. C’est un véritable page turner qui n’a rien à envier à ceux venus d’Outre Atlantique.

Divertissant, cela sera parfait pour vos soirées d’hiver au coin du feu ou proche du radiateur. Après cela peut aussi être une bonne lecture loisir pour vos prochaines vacances printanières ou estivales. Ben oui, il n’y a pas de saison pour lire ?


Et s’il fallait mettre une note : 15 / 20




2 commentaires:

Amélie 2894 a dit…

J'avoue que ce "petit" livre me fait particulièrement envie !! Merci pour la découverte !
Au plaisir de te lire.
Amicalement

Emeralda a dit…

J'espère qu'il va te plaire autant qu'il te fait envie si jamais tu passes en mode lecture.

Amicalement

Rendez-vous sur Hellocoton !