mercredi 6 juin 2018

Les détectives du Yorkshire tome 1 : Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman



Le livre :

Les détectives du Yorkshire tome 1 : Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman aux éditions Robert Laffont, 383 pages, 14 € 90.
Publié le 12 avril 2018.



Pourquoi cette lecture :

Il s’agit d’un partenariat avec les éditions Robert Laffont.



Le pitch :

Quand Samson O'Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d'un très mauvais œil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l'informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. 
Quelle n'est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson - et qu'elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne ! Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit... à l'agence de rencontres de Delilah ! Premier volet d'une série so british, Rendez-vous avec le crime est un polar drôle, plein de charme et au casting haut en couleur.



Ce que j’en pense :

Bruncliffe, qui sert de décor principal pour cette intrigue, est dans le Yorkshire, mais cela pourrait tout aussi bien se trouver ailleurs sauf pour les paysages, je vous l’accorde. Reste que le côté petite bourgade où toutes les familles ont des liens entre elles, où tout se sait plus vite encore que n’importe quelle rumeur faisant le buzz sur le net, on en trouve partout, surtout dans nos campagnes. Le pub remplace avantageusement le café du coin. C’est parfait comme cadre pour ce type d’intrigue même si c’est du déjà vu et lu.

Idem pour le personnage comme Samson qui revient au pays, mais qu’on n’accueille pas avec chaleur car tout le monde croit savoir que c’est un type pas correct alors que la vérité est sans doute plus simple et plus complexe à la fois. Il faut bien aussi un peu de mystère autour de certains protagonistes pour corser l’affaire. Après tout rien n’est jamais tout blanc ou tout noir dans la vie.

Globalement, ce premier tome est facile à lire, sans grande surprise. Aucune révolution que ce soit donc pour le genre lui-même, l’intrigue classique, le cadre, les protagonistes fort nombreux au demeurant, le style d’écriture. Si vous êtes un gros lecteur vous aurez même peut-être la sensation d’avoir déjà lu ce livre ou son petit frère, mais il n’est pas plus mauvais que ce dernier.
Pas de scènes gores ou de grands frissons, on reste sur une histoire gentillette avec des morts tout de même. C’est grand public, voir même drôle pour certains passages. On peut facilement se retrouver dans les travers des uns ou des autres. Ils ont tous des défauts plus ou moins marqués, très humains. On va adorer les aimer ou les détester, être indifférent…

Je trouve que cette lecture est sympathique, mais elle aurait gagné un cran avec un rythme plus soutenu. Il faut attendre plus de 150 pages pour aller un peu plus loin que ce que nous livre déjà le pitch ou presque. Dommage que cette entrée en la matière qui manque de punch.
D’autres petites longueurs sont aussi à noter, mais moins pesantes néanmoins.
Ces défauts seront peut-être corrigés dans la suite des aventures de nos détectives du Yorkshire ? Pour le savoir, il faudra s’y pencher dessus… Mais en attendant, ce premier volet, sans être un prodige, ne démérite pas trop.


Et s’il fallait mettre une note : 11 / 20




1 commentaires:

Anonyme a dit…

Bit, but other than that, this is magnificent blog.

Rendez-vous sur Hellocoton !