jeudi 1 octobre 2015

Vladimir Vladimirovitch de Bernard Chambaz



Rentrée Littéraire 2015


Le livre : 

Vladimir Vladimirovitch de Bernard Chambaz aux éditions Flammarion, 373 pages, 20 € 00.



Pourquoi cette lecture : 

Il s'agit d'un partenariat obtenu lors d'une opération Masse critique organisée par la communauté de lecteurs Babelio. 



Le pitch : 

Pendant une année, Vladimir Vladimirovitch Poutine, homonyme du président russe, consigne la vie de son double dans trois cahiers. Le cahier rouge raconte son enfance puis son entrée au KGB. Le gris retrace ses cinq années comme agent secret en Allemagne puis sa lente métamorphose en homme de l'ombre dans les années 1990. Le noir décrit sa vie depuis son accession à la présidence.



Ce que j'en pense : 

Je suis loin d'être une fan de Poutine, aussi lire ce livre sorti pour la rentrée Litteraire 2015 est plus le fait de ma curiosité toujours aussi grande que tout autre élément. Je me demandais ce que pourrait donner cet ouvrage avec au centre un tel personnage, ainsi que son "double" ( celui qui consigne les faits dans ses petits carnets). 

On reste dans le romanesque car la vie même de Poutine est un roman. Il y a toutefois, un aspect sérieux et un autre complètement décalé. Au final, ce livre m'aura laissé avec une impression très mitigée. 
Je l'ai rapidement lu alors que Poutine n'est pas l'homme sur lequel je souhaite lire le plus d'ouvrages. Je ne peux pas dire que j'ai été captivée, mais intéressée. J'ai en effet pu découvrir ou redécouvrir ce qu'était l'ex URSS. Je l'ai connu par les médias, j'ai quelques souvenirs plus ou moins flous qui remontent à mon enfance, à mon adolescence. C'est une incursion à la fois géographique, historique, sociétale, une vision presque journalistique, d'investigation. 

Il faut suivre, avoir si possible quelques bases de culture générale assez solides. 
Le style n'est pas ultra pointu, mais il existe. Dans ce grand bazar, peu de choses sont dues au hasard. Il y a des couches qui se succèdent. On est comme avec des poupées russes. 

Ce livre ne plaira pas à tout le monde. Ceci étant dit, il renforce ma conviction que parfois grâce à la littérature que l'on comprend mieux le monde. 


Et s'il fallait mettre une note : 12 / 20 



1 commentaires:

Léa TouchBook a dit…

J'aimerais beaucoup le lire :) !

Rendez-vous sur Hellocoton !